Accueil
1 866 JE DONNE(1 866 533-6663)
COLLECTESDONNEURSBÉNÉVOLESHÔPITAUXSALLE DES MÉDIASÀ NOTRE SUJETCARRIÈRES
Trouvez une collecte :  search Cherchez dans tout le site :  search
Prenez rendez-vous en ligne.
Accueil > Puis-je donner? > Paludisme : exclusions
Pourquoi donner?
Qui a besoin de sang?
Puis-je donner?
Critères de base pour le don de sang
Questionnaire sur l’état de santé des donneurs
Politique d’exclusion relative au paludisme
Quand puis-je faire un don?
Langue des signes québécoise
HSH
Types de don
Vue d'ensemble
Le sang
Plasma et plaquettes
Cellules souches
Bureau national de financement
Bureau national de financement
Du sang pour la recherche
Comment s'impliquer?
Dans ma collectivité
Envoyez une carte virtuelle!
Participation du public
Bénévoles
Partenaires pour la vie
De quel groupe êtes-vous?
À vos marques, prêts... donnez!
Semaine nationale des donneurs de sang
UniVie
Du sang neuf pour la vie
Ce qu'il faut savoir
Préparation à une pandémie de grippe
Sécurité et dépistage
Recherche-développement
Virus du Nil occidental
Voyages, vMCJ et exclusion
ÉducaSang
Foire aux questions
Formulaires
Devenir bénévole
Nouveaux donneurs
Modification des renseignements
Inscription à UniVie
Inscription à Partenaires pour la vie – organisations
Inscription à Partenaires pour la vie – membre
Inscription à À vos marques, prêts… donnez!
Expérience des donneurs questionnaire
Hôpitaux
Service à la clientèle
Circulaire d'information
Lettres aux clients
Protéines plasmatiques
Site Web - médecine transfusionnelle
Formulaires pour les clients hospitaliers
Formulaires UniVie
Réactions indésirables
 

Foire aux questions

Changements à la politique d’exclusion

Pourquoi la politique d’exclusion relative au paludisme sera-t-elle modifiée à compter du 2 avril 2007?

La modification de cette politique à compter du 2 avril 2007 vise-t-elle à améliorer la sécurité du système d’approvisionnement en sang?

Pourquoi, auparavant, recueilliez-vous du sang des personnes ayant eu le paludisme ou ayant séjourné dans une région à risque?

À propos de la politique d’exclusion relative au paludisme

Pourquoi ne réalisez-vous pas d’épreuve de dépistage du paludisme?

Qu’en est-il des personnes qui ont pris des médicaments antipaludiques pour se protéger pendant leur séjour dans une région à risque?

Pourquoi la politique d’exclusion est-elle fondée sur la durée du séjour d’une personne dans une région à risque?

Comment saurai-je si une région présente un risque d’exposition au paludisme?

Où puis-je trouver plus d’information sur la politique d’exclusion relative au paludisme?

Si vous avez eu le paludisme ou avez séjourné dans une région à risque

Je me suis complètement rétabli du paludisme. Pourquoi ne puis-je plus donner de sang?

Que devrais-je faire si je prévois voyager de nouveau?

On m’a dit qu’on m’exclurait temporairement du don de sang, mais j’ai un rendez-vous pour donner du sang prochainement. Devrais-je m’y rendre?

Je crois être inadmissible au don de sang. Si j’ai déjà pris un rendez-vous, devrais-je m’y rendre quand même?

Y a-t-il d’autres façons de contribuer au système du sang et au bien-être des patients canadiens?

Questions et réponses à l'intention des médias

Comment déterminez-vous si une région ou un pays est affecté par le paludisme?

Pourquoi ne recueillez-vous plus de sang auprès des personnes qui ont déjà eu le paludisme, alors que vous le faisiez auparavant?

Pourquoi la Société canadienne du sang ne réalise-t-elle pas d'épreuve de dépistage du paludisme?

Combien de personnes seront exclues temporairement ou indéfiniment du don de sang en raison d'une exposition au paludisme?


Changements à la politique d’exclusion

Pourquoi la politique d’exclusion relative au paludisme sera-t-elle modifiée à compter du 2 avril 2007?

Le sang que nous recueillons est séparé en trois composants : les globules rouges, les plaquettes et le plasma. Les globules rouges et les plaquettes sont des composants qui risquent une exposition au parasite du paludisme. Si un donneur a eu le paludisme ou a passé du temps dans une région présentant un risque d’exposition à cette maladie, nous ne pouvons utiliser que son plasma, les globules rouges et les plaquettes devant être extraits et rejetés. Ce procédé est toujours appliqué dans le cas des personnes ayant déjà été affectées par le paludisme, et il est appliqué temporairement en ce qui concerne celles ayant séjourné dans une région présentant un risque d’exposition au paludisme.

Recueillir du sang pour ne conserver qu’un seul des trois composants n’est pas la meilleure façon d’utiliser votre don de sang, ni la meilleure façon de procéder pour un organisme sans but lucratif comme le nôtre. Nous cesserons donc d’appliquer cette approche à compter du 2 avril 2007 dans le cas des donneurs qui ont déjà eu le paludisme ou qui ont passé un certain temps dans une région présentant un risque d’exposition à cette maladie. Nous demanderons plutôt à ces personnes de ne donner du sang total que lorsque nous pourrons utiliser leurs trois composants.

/\ Haut de la page

La modification de cette politique à compter du 2 avril 2007 vise-t-elle à améliorer la sécurité du système d’approvisionnement en sang?

La modification de notre politique n’est pas due à l’augmentation d’un risque quelconque pour le système du sang. En fait, notre système du sang est l’un des plus sécuritaires dans le monde. Nous voulons utiliser de façon optimale chaque don de sang que nous recueillons et améliorer l’efficience de nos activités en tant qu’organisme sans but lucratif. Nous pourrons du même coup faire meilleur usage des fonds publics affectés à la santé.

/\ Haut de la page

Pourquoi, auparavant, recueilliez-vous du sang des personnes ayant eu le paludisme ou ayant séjourné dans une région à risque?

Notre approche consistant à ne conserver que le plasma des dons de sang des personnes ayant eu le paludisme ou ayant séjourné dans une région présentant un risque d’exposition à cette maladie était une façon pour nous de contribuer au maintien d’un approvisionnement adéquat en plasma. Or, nous sommes à élaborer des méthodes plus efficientes pour recueillir du plasma aux mêmes fins.

/\ Haut de la page


À propos de la politique d’exclusion relative au paludisme

Pourquoi ne réalisez-vous pas d’épreuve de dépistage du paludisme?

Il n’existe, à l’heure actuelle, aucune épreuve de dépistage du paludisme chez les donneurs de sang au Canada. Nous devons donc compter sur la rigueur de nos processus de sélection des donneurs et d’évaluation de leur état de santé pour protéger le système du sang contre le paludisme.

/\ Haut de la page

Qu’en est-il des personnes qui ont pris des médicaments antipaludiques pour se protéger pendant leur séjour dans une région à risque?

La politique concernant le paludisme est la même qu’une personne ait pris des médicaments antipaludiques ou non. On estime en effet que certains de ces médicaments masquent les symptômes du paludisme pendant un certain temps, ce qui retarde l’apparition de la maladie. Il est en outre possible que certaines souches du parasite du paludisme soient résistantes aux médicaments dans certaines régions.

/\ Haut de la page

Pourquoi la politique d’exclusion est-elle fondée sur la durée du séjour d’une personne dans une région à risque?

Plus longue est la durée d’un séjour dans une région à risque, plus grand est le risque d’exposition à la maladie. Nous avons donc opté pour la prudence et décidé d’exclure pendant une période plus longue les personnes ayant passé 6 mois consécutifs ou plus dans une région présentant un risque d’exposition au paludisme.

/\ Haut de la page

Comment saurai-je si une région présente un risque d’exposition au paludisme?

Dans la section de notre site Web portant sur les exclusions liées au paludisme, vous trouverez une liste de toutes les régions à risque. Toutefois, cette liste n’est présentée qu’à titre indicatif et l’information qui y figure peut parfois être modifiée. Il revient à l’infirmière préposée à l’entrevue de sélection des donneurs de déterminer si vous êtes admissible ou non au don de sang. Pour voir la liste des régions à risque, cliquez ici.

/\ Haut de la page

Où puis-je trouver plus d’information sur la politique d’exclusion relative au paludisme?

Voici comment en apprendre davantage sur les exclusions liées au paludisme :

  • Consultez l’une de nos infirmières chargées de la sélection des donneurs à votre collecte locale.
  • Envoyez-nous vos questions par courriel à l’adresse feedback@blood.ca.
  • Appelez-nous au 1 866 JE DONNE (1-866-533-6663).

/\ Haut de la page


Si vous avez eu le paludisme ou avez séjourné dans une région à risque

Je me suis complètement rétabli du paludisme. Pourquoi ne puis-je plus donner de sang?

Malgré votre rétablissement complet, il existe un risque que vous soyez encore porteur du parasite du paludisme dans vos globules rouges ou vos plaquettes. À titre de précaution, notre processus antérieur était d’extraire et de rejeter les globules rouges et les plaquettes de vos dons de sang pour ne conserver que le plasma. Ce procédé est toujours appliqué dans le cas des personnes ayant déjà été affectées par le paludisme, et il est appliqué temporairement en ce qui concerne celles ayant séjourné dans une région présentant un risque d’exposition au paludisme.

À compter du 2 avril 2007, nous cesserons de recueillir le sang des donneurs ayant eu le paludisme ou ayant séjourné dans une région à risque, à moins que nous puissions utiliser les trois composants de leurs dons. Cela veut donc dire que nous ne recueillerons plus de sang de personnes qui ont eu le paludisme.

/\ Haut de la page

Que devrais-je faire si je prévois voyager de nouveau?

Si vous étiez temporairement inadmissible au don de sang en vertu de notre politique relative au paludisme et que votre période d’exclusion est terminée, nous vous encourageons à donner du sang avant de voyager de nouveau. De cette façon, vous pourrez donner tous les composants sanguins à des fins de transfusion

Veuillez cependant noter que certaines des immunisations requises avant un voyage à l’étranger peuvent avoir une incidence sur votre admissibilité au don de sang. Pour obtenir des renseignements sur l’admissibilité ou prendre un rendez-vous, composez le 1 866 JE DONNE (1-866-533-6663).

/\ Haut de la page

On m’a dit qu’on m’exclurait temporairement du don de sang, mais j’ai un rendez-vous pour donner du sang prochainement. Devrais-je m’y rendre?

La nouvelle politique entre en vigueur le 2 avril 2007. Si vous avez un rendez-vous avant cette date, nous vous invitons à vous y rendre à la date et à l’heure prévues. Si votre rendez-vous est le 2 avril 2007 ou après cette date, nous l’annulerons en votre nom.

/\ Haut de la page

Je crois être inadmissible au don de sang. Si j’ai déjà pris un rendez-vous, devrais-je m’y rendre quand même?

Si vous avez un rendez-vous avant la date d’entrée en vigueur de la nouvelle politique, soit le 2 avril 2007, nous vous invitons à vous y rendre à la date et à l’heure prévues. À la collecte, vous pourrez discuter avec un membre de notre personnel, qui déterminera si vous pouvez donner du sang ou non. Vous pouvez aussi nous appeler au 1 866 JE DONNE (1-866-533-6663) pour obtenir plus de renseignements.

/\ Haut de la page

Y a-t-il d’autres façons de contribuer au système du sang et au bien-être des patients canadiens?

Oui. Vous pouvez appuyer le système du sang et les patients ayant besoin de transfusion sous d’autres formes d’engagement dont voici :

Devenez bénévole
De nombreuses personnes qui ne peuvent pas donner de sang donnent plutôt de leur temps afin de contribuer elles aussi à sauver des vies. Plus d’information >>

Inscrivez-vous au Registre de donneurs non apparentés de moelle osseuse.
Les modalités entourant les greffes de moelle osseuse n’étant pas les mêmes que celles qui s’appliquent aux transfusions de sang, il est possible que vous puissiez vous inscrire au Registre. Le Registre recherche des personnes saines de 17 à 50 ans appartenant à des groupes ethniques aussi diversifiés que possible. Inscrivez-vous maintenant >>

Encouragez les autres à donner du sang, du plasma ou des plaquettes et à s’inscrire au Registre.
Sensibilisez vos amis, les membres de votre famille et vos collègues au besoin de sang, de produits sanguins et de moelle osseuse. Si vous ne savez pas comment vous y prendre ou, au contraire, avez de bonnes idées à partager, n’hésitez pas à communiquer avec nous. Pour obtenir plus de renseignements, adressez-vous à l’établissement de la Société canadienne du sang de votre région. Pour consulter la liste de nos établissements, cliquez ici.

Donnez du sang pour la recherche
Les personnes de la région de Vancouver (Colombie-Britannique) peuvent être admissibles à donner du sang à des fins de recherche. Plus d’information >>

/\ Haut de la page


Questions et réponses à l'intention des médias

Comment déterminez-vous si une région ou un pays est affecté par le paludisme?

Notre liste des régions endémiques pour le paludisme a été préparée sur la base d'une liste établie par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis, que nous avons cependant modifiée à des fins de clarté. La liste des CDC peut par exemple faire état d'un risque de paludisme existant « dans les régions du Nord seulement », une description dont le caractère trop vague ne favorise pas la prise de décisions cohérentes. C'est pourquoi, lorsque la liste des CDC n'était pas suffisamment précise, nous avons étendu l'application de nos critères d'exclusion à toute une région, à toute une province ou, dans certains cas, à un pays en entier.

/\ Haut de la page

Pourquoi ne recueillez-vous plus de sang auprès des personnes qui ont déjà eu le paludisme, alors que vous le faisiez auparavant?

Lorsque nous recueillons du sang total, nous le séparons en trois composants : les globules rouges, les plaquettes et le plasma. Or, les globules rouges et les plaquettes sont des composants qui risquent une exposition au parasite du paludisme. C'est pourquoi, lorsqu'un donneur a eu le paludisme ou a passé du temps dans une région présentant un risque d'exposition à cette maladie, nous ne pouvons utiliser que son plasma, les globules rouges et les plaquettes devant être extraits et rejetés. Ce procédé est toujours appliqué dans le cas des personnes ayant déjà été affectés par le paludisme, et il est appliqué temporairement en ce qui concerne celles ayant séjourné dans une région présentant un risque d'exposition au paludisme.

Recueillir du sang total lorsqu'on ne peut utiliser qu'un seul des trois composants n'est cependant pas la meilleure façon d'utiliser votre don de sang, ni la meilleure façon de procéder pour un organisme sans but lucratif comme le nôtre. Nous avons donc cessé d'appliquer cette approche depuis le 2 avril 2007 dans le cas des donneurs qui ont déjà eu le paludisme ou qui ont passé un certain temps dans une région présentant un risque d'exposition à cette maladie. Nous demanderons plutôt à ces personnes de ne donner du sang que lorsque nous pourrons utiliser leurs trois composants.

/\ Haut de la page

Pourquoi la Société canadienne du sang ne réalise-t-elle pas de test de dépistage du paludisme?

Parce qu'il n'existe aucun test homologué par Santé Canada. Il faut donc se fier à la procédure de sélection des donneurs, notamment au questionnaire médical, pour protéger la chaîne d'approvisionnement en sang.

/\ Haut de la page

Combien de personnes seront exclues temporairement ou indéfiniment du don de sang en raison d'une exposition au paludisme?

Bien que nous ne puissions pas en déterminer le nombre avec certitude, les données de 2006 sur les exclusions temporaires liées à une exposition au paludisme nous permettent d'estimer qu'environ 40 000 personnes par an seront exclues en raison de notre nouvelle politique.

/\ Haut de la page

Version imprimable
Paludisme : exclusions
Politique d’exclusion relative au paludisme
Régions à risque de paludisme
Faites un don avant de partir!
Foire aux questions

Top of the page Protection de la vie privée et de l’accès à l’information | Conditions d'utilisation | Copyright © 1998-2014 Société canadienne du sang. Tous droits réservés.